';

APPELS DE TEXTES

AnnaMaria_vanSchurman
ON VEUT VOUS LIRE

Thème : Autoportrait/Autofiction
Date de tombée : 1er septembre 2019

Certains auteurs sont incapables de dire la vérité ailleurs que dans la fiction. S’ils avaient à faire un autoportrait, ils produiraient une bluette sans importance pour protéger leur mère cruelle, tairaient des pans importants de leur vie, toutes ces choses qui ne se disent pas en public. Ceux qui ont eu une vie palpitante mais interlope sont souvent contraints par un vœu de silence. La fiction leur ouvre des portes que le récit-réalité n’offre pas. Égoportrait, autofiction, égocentrisme, héliocentrisme, obsession clinique au sujet de son enfance, idées de grandeur, capacité extrême à poétiser l’ordinaire… On veut tout lire, le pire, le beau, la bile, le diamant qui sort du moi. Nous cherchons pour le prochain numéro de Zinc les architectes du moi, les spécialistes de la mémoire vive, les raconteurs de récits-réalité. Ce qui est éternel ne dépasse peut-être jamais le quotidien. Racontez-nous votre réalité.

Nous cherchons des autoportraits sous forme de nouvelles, essais, récits et illustrations. Envoyez vos textes par courriel dans un seul document Word à revuezinc@gmail.com. Les textes doivent compter au maximum 5 000 mots. Toutes les soumissions doivent être accompagnées d’une notice biographique et de votre adresse postale.

Ce n’est pas pour vous mettre de la pression, mais l’illustration de gauche est un autoportrait datant de 1633 d’Anna Maria van Schurman, née le 5 novembre 1607. Peintre, graveuse, poète et intellectuelle néerlandaise, Anna Maria parlait couramment 14 langues, dont le latin, le grec, l’hébreu, l’arabe, le syriaque et l’araméen; elle a également composé une grammaire pour la langue éthiopienne.

SOUMETTRE UN TEXTE
Appels de textes