';

NUMÉRO 27

Couverture_zinc27
FEMMES FATALES

Tueuses en série, adultères, effeuilleuses, incendiaires toutes les cultures semblent captivées par les femmes qui transgressent les règles. Pour ce numéro nous avons voulu mettre de l’avant des figures emblématiques de la femme fatale dans un contexte historique qui donne à Montréal des airs de ville romanesque. Denise Babyface Cassidy  est une ex-lutteuse en costume lamé or et tenancière d’un bar qui  n’avait pas peur d’utiliser un bat de base-ball pour éloigner les clients indésirables. La fabuleuse  Lili Saint-Cyr, star du théâtre de vaudeville le Gayety rue Saint-Catherine dans le red light des années 1940 a inspiré bien des starlettes et contourné  bien des lois.  Marie-Josèphe Angélique, jeune domestique d’origine antillaise faussement accusée en 1734 d’avoir allumé un brasier qui a réduit en cendres bon nombre d’immeubles de la ville était-elle une amoureuse trop sulfureuse ?   Nous avons également demandé à l’anthropologue Serge Bouchard de répondre à nos questions  ainsi que la professeure d’histoire de l’art Esther Trépanier qui nous a présenté  Mina Hubbard une femme qui a exploré le Labrador en jupe et bottillons en cuir.

 

Dans ce numéro nous présentons d’autres découvertes : une  première publication pour Sébastien Mornier auteur du texte  L’amie de grand-maman. Le jeune Sébastien Mornier est le neveu de l’écrivain François Avard et ce dernier le décrit en ces mots : « C’est un jeune homme brillant, qui écrit beaucoup mieux que moi à son âge. » Vous lirez également une fiction de la talentueuse Audrée Wilhelmy auteure du roman Oss chez Leméac et découvrirez des auteurs prometteurs comme  Pierre-Olivier Garand qui réside au Malawi, Laurence Déry qui nous charme avec ses fictions surannées ou Carl-Kevin Korb  et Vincent de Maisonneuve deux écrivains de la désobéissance. Les textes sont agrémentés de photos de petites danseuses prises dans un studio de Saint-Eustache dans les années 1980. Elles sont toutes des stars dans leur monde et ça transparait  dans chaque portrait irrésistible.

 

 

S'ABONNER
Appels de textes