';

NUMÉRO 44

1-pagecouverture-Zinc 44
RÉVOLUTION

La seule véritable révolution, en 2018, est liée à la nouvelle vague féministe et au regard nouveau que les milléniaux portent sur les genres. En dépouillant les textes reçus pour ce numéro de la revue Zinc, nous nous sommes rendu compte qu’ils parlaient de genre, de féminisme, d’artistes oubliées et de professeures d’université tueuses de troll. On commence doucement à écouter les femmes alors que ça fait des générations qu’elles tentent de parler. On commence à lire des livres écrits par des femmes pour des femmes.

 

Dans ce numéro de Zinc, on vous offre des comptes rendus des livres Mettre la hache de Pattie O’Green, Les argonautes de Maggie Nelson et du manifeste Femme et pouvoir de Mary Beard. Vous découvrirez les toiles épiques de Kent Monkman, un artiste cri dont l’œuvre s’articule en grande partie autour des thèmes de la colonisation et des identités queer. Nous intégrons à la revue une nouvelle rubrique intitulée Les oubliées. On sait qu’historiquement les artistes de sexe féminin ont été oubliées par la critique officielle et par les historiens de l’art. Dans cette rubrique, une femme artiste sera réhabilitée à chaque parution. Dans ce numéro, découvrez une femme qui a fait carrière sous un pseudonyme masculin en plus de porter régulièrement des vêtements d’hommes : Claude Cahun née Lucy Schwob. Dans ce numéro vous pouvez lire pour la première fois les textes de Camille Readman Prud’homme, Myriam Côté, Clara Lagacé, Éric LeBlanc et Camille Robert. Enfin, Daniel Grenier partage la discussion qu’il a eue avec l’auteure Olivia Tapiero.

 

 

S'ABONNER

Appels de textes