Jessie Loyer

Les reprises de danse et les mèmes viraux engendrent un partage de contenu culturel chez différents groupes sociaux, et les influenceurs autochtones en profitent pour trouver de nouvelles manières d’être vus et entendus.

Share
L’arbre à chats littéraire

Debout devant la somptueuse bibliothèque dédiée aux chats, meuble couvrant tout un pan de mur, un lecteur vorace tend la main; ses doigts se mettent à glisser sur le dos des bouquins comme s'ils caressaient le doux pelage d'un ragdoll américain.

Share
Entretien avec Bindu Suresh

Pandémie oblige, je n'ai jamais rencontré Bindu Suresh en vrai. Je lui ai plutôt proposé de jaser avec moi, en direct, sur Instagram, pendant que je planchais sur la traduction de son premier romain, 26 Knots, paru l'an dernier chez Invisible Publishing et qui a connu un vif succès au Canada anglais.

Share
Entretien avec Delphine Hennelly

Delphine Hennelly a encore en mémoire l’écho du grincement des planches des scènes de théâtre de Vancouver qui l’ont bercée dans sa jeunesse, là où la Open Theatre Company, troupe fondée par ses parents, jouait Le Cercle de craie caucasien, ou toutes autres pièces de Bertolt Brecht.

Share
Rencontre avec Wild Mercury

Jade Bérubé
Elles voulaient s’appeler les Robertine’s, en l’honneur de Robertine Barry, pionnière féministe et femme de lettres québécoise. Mais la sonorité anglophone évoquait le caoutchouc. Pour un band de filles autrices, pas de chance à prendre avec les allusions au latex.

Share
Il faut connaître Guillaume Morissette

On parlera beaucoup de Guillaume Morissette dans les années à venir. Jeune prodige de la littérature sur le web, Morissette est le premier à avoir véritablement fait le saut. Voilà, il faut le dire, Morissette est un Québécois francophone qui écrit en anglais (New Tab, Véhicule Press, 2014), et roule sa bosse jusqu’à Brooklyn.

Share
Découvrez Isabella Di Sclafani

Isabella Di Sclafani est une artiste peintre montréalaise. Après quelques années en sciences, elle choisit de regarder sa passion dans les yeux et entame des études d’art à l’Université Concordia à Montréal. C’est à 30 ans qu’elle commence à explorer les multiples facettes du portrait.

Share
Quatre villages québécois disparus

Par Julie Buchinger.
René Couacou, Haïtien d’origine, débarqua au Québec avec son épouse en 1962. Et c’est dans le Nord québécois qu’il atterrit, en plein hiver, à quelque quatre cents kilomètres au nord de Baie-Comeau. Il partit refaire sa vie dans le petit village de Gagnon.

Share