';

NUMÉRO 51 SPÉCIAL MISANTHROPIE

Avant, la misanthropie évoquait peut-être l’ermite classique de la forêt boréale, la figure de la femme aimée puis mangée par ses
chats ou un personnage incapable de parler aux gens et qui se cache derrière ses écrans. Maintenant que notre vie a basculé avec le confinement/déconfinement, la prémisse est moins claire. Les gens qui se méfient des gens, les gens qui ont peur des autres, les gens qui se sentent incompris ne sont plus en marge depuis notre bouleversement.

289
Collaborateurs actifs
558
Articles publiés
17
Années d'existence
Une revue
trimestrielle

La revue Zinc est née à Montréal dans le quartier historique des imprimeurs, qui portait le nom de « butte du papier » (Paper Hill) à la fin du 19e siècle. Aujourd’hui, Zinc habite la place d’Youville à Montréal, à l’emplacement même où coulait la petite rivière Saint-Pierre devenue souterraine.

CONVERSATIONS

Conversations Zinc : Marie-Ève Thuot

«L’architecture de mon roman est construite comme des variations sur un ensemble de thèmes et de motifs. Les confettis sont un des motifs structurants. Il s’agit d’un symbole dont on apprend le sens dans la dernière partie du livre.

Comment devient-on écrivain?  Conversation avec Yvon Rivard.

Né en 1945 à Sainte-Thècle en Mauricie, Yvon Rivard a étudié à La Sorbonne, à Aix-en-Provence et à l’université McGill. Il a enseigné la littérature à McGill durant 35 ans, en particulier la création littéraire.

Maxime Olivier Moutier parle de subversion

Zinc | Conversations | Maxime Olivier Moutier from Revue Zinc on Vimeo. Laurence Gough et Maxime Olivier Moutier se sont retrouvés au Musée Redpath – Université McGill sous prétexte de